Introduction aux accords de Bâle I, II et III

Par | Classé dans BFI, Débutant, Finance, Non classé | Le 29/03/2019

0

Bâle est une ville en Suisse  où se concentrent beaucoup d’horlogers. Elle abrite aussi le musée Tinguely, un artiste connu grâce à ses sculptures animées. La banque des règlements internationaux (BRI ou International Settlement Bank, ISB), la banque centrale de toutes les banques centrales,  y siège aussi.  Celle-ci héberge le comité de Bâle sur le contrôle bancaire (Basel Committee on Banking Supervision, BCBS) .  Ce club des gouverneurs des banques centrales  se réunit quatre fois par an et mène des discussions autour du contrôle, de la surveillance et  de la règlementation des banques. Cherchons de comprendre le contexte économique conduisant aux trois différents accords de Bâle et comment la vie des  banques se synchronise à l’heure de l’application des  normes prudentielles émanant du comité de Bâle.

Lire la suite…

Qu’est ce qu’une banque de finance et d’investissement?

Par | Classé dans BFI, Débutant, Finance | Le 26/06/2014

3

1         Définition

A différence de la banque de détail (BDDF) qui s’adresse au grand public, la banque de financement et d’investissement ou BFI  (CIB ou corporate investment banking) propose ses services exclusivement aux grandes entreprises, aux institutions financières et aux institutions publiques. Elle s’occupe aussi des transactions à montant élevé. Les activités de la BFI sont souvent scindées en activités de bas de bilan pour la partie financement et en activités de haut de bilan pour la partie investissement. Cherchons à comprendre cette terminologie au regard du schéma simplifié du bilan d’une entreprise. Lire la suite…

CVA Credit Value Adjustment (Ajustement de valorisation sur actifs)

Par | Classé dans BFI, Finance | Le 29/01/2014

1

Le Front Office peut être considéré du point de vue organisationnel comme un ensemble de « desks » ou « business units » spécialisés par produit financier où les courtiers (brokers), et les vendeurs (sales) commercialisent les produits financiers que les négociants (traders)  gèrent par des ordres en bourse. Un trésorier garantit le prêt d’argent dans le financement des opérations, et l’emprunt de titres ( gestion du repo ou prêt/emprunt) . A la fin de chaque journée, le Middle Office produit le  P&L économique (Profits and Losses). Celui-ci comprend la variation de la valeur du patrimoine, le résultat réalisé, le refinancement, les frais et des éventuelles corrections.

Le métier de la  valorisation des actifs serait facile à exercer si, à l’instar des prêts directs, la valeur du principal était connu d’emblée. Dans le cas du « fixed income », les flux de revenus ou d’engagements est représenté par un « cash-flow » futur. Sa valorisation s’effectue en calculant la valeur présente (PNV ou present net value). Dans le cas des produits exotiques, le calcul se complique. Il faut considérer des évènements aléatoires futurs. Les estimations deviennent l’apanage des mathématiciens férus en probabilité, en équations différentielles, en calculs stochastiques et en simulations numériques.
Lire la suite…